vendredi 23 octobre 2015

Chât'âne à Vernéjoux

Ce mercredi après-midi, la chât'âne a connu sa première édition, trois familles était au rendez-vous : au programme, petite randonnée, cueillette de châtaignes avec nos ânes bâtés, sellés ou en charrette pour emmener les plus petits. Ce sont Rodéo, Atlas, Rabolliot et Cadichon (dont c'était la première sortie en public) qui s'y sont collés avec entrain dans la bonne humeur, les uns portant les paniers les autres les enfants.
Après cette cueillette, les châtaignes ont été grillées dans le cantou et mangées avec un jus de fruits ou du cidre pendant que le billard hollandais faisait recette .... record à battre 88 (bien joué Isabelle) puis ... 90 (bravo Alice) !
L'après-midi s'est poursuivi comme prévu par des jeux de société: "la guerre des moutons","les musiciens de Brême", "Tasso" sans oublier "le petit âne" qui lui aussi porte les bûchettes ... quand elles ne tombent pas, et pour les plus petits "boabella" et "Bourricot", celui qui rue !
Un grand merci à Laurent et Cécile qui nous ont passé leur photos


lundi 19 octobre 2015

stage attelage multiple

 Après avoir pris en main les ânes en voiture deux roues, nous nous sommes lancés à deux en paire, puis à trois de front sur le gros break. Cette première journée nous a permis de tester nos capacités et d'avoir différentes sensations. La randonnée de 10km a été bénéfique pour bien sentir nos attelages, le relief varié nous a amené à la connaissance des capacité des ânes.
Le lendemain fut consacré à l'attelage à 4 classique avec une wagonnette moderne bâchée. Des exercices de maniabilité et une longue promenade nous ont permis de mener dans différentes conditions et aux différentes allures. L'après-midi fut consacré à l'entretien de la pelouse avec la fauche, le ramassage de l'herbe et des feuilles ainsi que le tombereau avec Atlas mené au cordeau.Tous ces travaux ont été réalisé avec trois ânes de front. A noter que, lors d'un bourrage dans une taupinière, nous avons tordu la barre de traction ... prévue pour un cheval de trait !!! Pas de soucis, elle a été remplacée par une chaîne.
Le mercredi, travail à pied, nous avons débardé des stères au traîneau à quatre de front dans une pente courte mais sévère. Cela nous a permis de faire un attelage inédit avec une ânesse du lieu et trois hongres que nous avions amenés. le départ a été un peu laborieux mais très rapidement tout le monde s'est mis au travail. L'après-midi, dans un froid de canard, nous avons attelé à trois en flèche.
En résumé: trois jours de stage intensifs avec 7 ânes différents et des attelages à chaque fois nouveaux.



Pour voir plus de photos, cliquez ici
Dan, notre ingénieur image et son (!), nous a promis de nous quelques vidéos. Dès que nous les aurons, nous publierons les liens.

mercredi 7 octobre 2015

après le break, la faucheuse !

Partant toujours du principe que l'on peut remplacer un cheval de trait par trois ânes, nous avons adapté une faucheuse à sections à nos petits ânes.
Pour cela, nous avons déporté le timon et mis un maître palonnier à trois qui permet la traction aussi déportée avec la prise de traction au milieu. Les deux ânes de gauche sont attelés au timon avec reculement, celui de droite a un harnais de traîne classique.
La faucheuse a une barre de coupe de 1,20m et l'entraînement se fait avec des roues en fonte.

 Les premiers essais sont concluants malgré l'état mouillé de l'herbe (ce n'est pas forcément la bonne période !). D'abord en traction, les ânes emmènent facilement la barre de coupe dont la vitesse est satisfaisante pour la coupe. Avec l'herbe mouillée, les bourrages arrivent cependant quelquefois ! La maniabilité est aussi correcte avec des demi-tours sur place possibles. Une fois acquis par le meneur le maniement de tous les leviers et pédales, la conduite est relativement aisée !

Nous utiliserons la faucheuse dans le prochain stage "attelage multiple" la semaine prochaine du 12 au 14 octobre.

lundi 5 octobre 2015

Biblio'âne au MILAD à Tulle

Dimanche, c'était le MILAD, Marché des Initiatives Locales et de l'Agriculture Durable, à Tulle. Cette manifestation annuelle regroupe des associations et des acteurs locaux mettant en oeuvre des actions citoyennes, environnementales ou solidaires.
Dans ce cadre, la mairie de Tulle nous avait invité pour faire partager aux enfants notre goût des livres ... et des ânes avec le biblio'âne.
Ce sont Rodéo et Rabolliot qui ont arpenté les rues de Tulle, du marché à la Médiathèque (quoi de plus normal que de lire dans les jardins de la médiathèque !) en passant par la gare, le premier portant les livres, le second la table, menés par les enfants remplis de bonheur.
Après une explication de cette action avec l'incontournable "biblioburro", Armelle a lu "l’œuvre d'âne" (et nous avons parlé du canular de Frédé avec son tableau "Et le soleil s'endormit sur l'Adriatique"), puis "courage Gaston" qui s'inscrit das la philosophie du MILAD. Pour les petits, "La ferme", ce livre indéchirable qui se déplie fait toujours leur admiration.
L'après-midi fut différent et "le petit âne qui voulait être un loup"a fasciné les grands et les petits.
Entre les interventions, les ânes présents sur le marché ont permis d'échanger et surtout aux enfants de venir les câliner.



jeudi 1 octobre 2015

Le biblio'âne dans les cahiers de l'âne

Le numéro 70 des Cahiers de l'âne vient de sortir.
Outre notre contribution pour la rubrique "traction animale: les feuilles en automne et la capacité de traction des ânes", vous pouvez y trouver un article sur le biblio'âne à Uzerche.

magazine Les Cahiers de l'Âne- kiosque et abonnement

Un break pour cheval adapté aux ânes

C'est en partant du principe que trois ânes normands tirent autant qu'un cheval de 800 kg que nous avons adapté cette jolie voiture à un trio d'ânes de front.
Les brancards ont été raccourcis et resserrés pour mettre un ânes au milieu flanqué de deux autres de chaque côté. Un maître palonnier a été ajouté pour mettre de fixer les palonniers individuels de chaque âne.
Les roues sont à bandage métallique, la suspension à lames de ressort donne un bon confort et la mécanique fonctionne jusqu'à bloquer les roues ! Bien sûr le bruit des bandages est au rendez-vous !
Si la traction ne pose pas de problème même dans les grandes côtes que nous connaissons en Limousin, la limite est le remisage en reculant si le sol n'est pas plat.




vous pouvez voir plus de photos en cliquant ici.