jeudi 31 mars 2016

Arsouille et Djumbé dans les Ardennes

 Ici aussi, il pleut .......Alors nous vous faisons part d'un message de Joël, Merci pour ce témoignage et bonne continuation :

Bonjour Armelle et Jean François,

Aujourd'hui il pleut à seau. Tout juste bon à rester au chaud pour mettre à jour la messagerie. Voilà donc quelques nouvelles d'Arsouille et de Djumbé.

Après un voyage des plus tranquilles, Djumbé s'est mis à pâturer aussitôt descendu. Arsouille contemplait vers le sud en poussant quelques braiments. Nostalgie, nostalgie.

Mon emploi du temps et la météo ne m'ont pas laissé beaucoup d'occasions d'essayer de travailler avec eux. Je l'ai fait une seule fois.

Arnachés à la Jo Ballade avec le minimum et sans mors  (idéologie et fin de budget), la première demi heure a été assez rodéo. Agnès est venu tenir l'outil, et j'ai pu être plus attentif au menage. Nous avons tourné sur une petite parcelle enherbée pendant trois quart d'heure. Après un petit coup de baguette sur les fesses à Djumbé (si si, un seul) pour qu'il arrête de se faire tirer par ce pauvre Arsouille, l'attelage a été super. Je trouve que les ânes tirent beaucoup mieux sans les mors.

Hôtel trois étoiles pour les ânes, tu parles. Sur les trois dernières photos prises ce matin, il pleut à seau avec un vent du nord. C'est glacial. Dans le box, je ne les y ai jamais vus. Seuls quelques crotins témoignent de leur passage. Sous le auvent ils ne viennent que pour manger le foin. Et encore, ce matin, Arsouille n'était pas pressé. Donnez vous du mal...!

Les visiteurs sont unanimes : ce sont de beaux ânes.

Encore merci pour votre travail et votre accueil.
Amitiés

Pour ce qui est de l'abri , Bravo. Malheureusement, les ânes n'ont pas la même perception que nous du confort !

lundi 21 mars 2016

stage maraîchage , mars 2016

 Mardi, beau temps, nous en profitons pour travailler deux bandes de terrain chez Félix. Elles sont destinées à accueillir des semis de Pastel des teinturiers.
Le terrain en pente et l'envahissement par les ronces n'ont pas facilité le travail du sol. Après le labour de 15 cm de profondeur, nous avons passé le cultivateur à trois dents puis la kassine avec cinq dents attelée à quatre ânes.
Cette journée nous a permis de voir les limites mais aussi les atouts de la traction asine dans ces conditions.

Le lendemain, nous sommes allés chez Martin pour travailler à plat dans un terrain semé à l'automne en seigle. Les ateliers différents nous ont permis de comparer le labour et le travail avec les dents. Puis, nous avons fait l'après-midi quelques buttes avec la billonneuse et des passages de sous-soleuse entre les rangs.
Les jours se suivent mais ne ressemblent pas et le jeudi fut une journée froide et humide. Nous avons terminé le travail chez Félix, il ne reste plus qu'à semer !

Pour tous ce travaux, 6 ânes ont été de sortie, Arsouille et Djumbe qui sont maintenant partis avec Joël dans les Ardennes, Bomec que Catherine avait spécialement amené pour le travailler, et les fidèles Rodéo, Rabilliot et Atlas.


pour voir plus de photos cliquez ici

samedi 5 mars 2016

stage entretien de l'espace du 1 au 3 mars 2016

Débardage de chablis, fauche de refus, de ronces et de fougères, étaupinage, ramassage de feuilles, bât de travail, attelage à la voiture, au chariot suisse et au tombereau, et même labour, un programme bien rempli pour ce stage de trois jours. 9 ânes et ânesses ont été de sortie malgré le vent et la pluie.
Le mauvais temps n'a pas altéré notre moral même si par moment le travail, notamment le débardage dans les pentes, devenait difficile.



Joël, qui était venu pour choisir des ânes repart avec Arsouille et Djumbe qu'il a tenu à essayer au travaux agricoles. Nous lui souhaitons bonne chance dans son installation en traction animale.

Pour voir plus de photos cliquez ici