Formations

Le programme des stages du deuxième semestre est maintenant élaboré :
  • Débardage, entretien de l'espace en traction asine, du 5 au7 décembre 2017 
    à Condat sur Ganaveix, demande d'agrément VIVEA en cours, pour voir la fiche, cliquez ici et pour télécharger le bulletin d'inscription ici
    Pour toute formation de traction asine à la demande ou de renseignements n'hésitez pas à nous contacter : formasine@gmail.com
    06 32 23 61 94 ou 05 55 98 08 02


    Nous sommes en capacité de nous déplacer avec  6 ânes pour assurer des stages de formation à la traction sur tout le territoire.

    Nous interviendrons 
    • les 10 et 11 janvier 2018 à l'école du Haras du Pin dans le cadre du CS Utilisateurs de chevaux attelés
    • Les 21,22 et 23 février 2018 au Haras national d'Uzès dans le cadre du CS Utilisateurs de chevaux attelés



    Les formations : le point de vue d’Armelle
    Après plusieurs années à être non le point de vue « extérieur et objectif » mais la spectatrice critique des formations dispensées par Jean François, une parole de stagiaire me fait réagir….
    Alors que le stagiaire apprenait le menage au cordeau, méthode qui parait la moins intuitive pour le meneur et son animal, celui-ci s’est écrié « ça, c’est de la médiation ». Il faut dire que ledit stagiaire est très impliqué dans la médiation asine et pour l’association Médi’âne
    Ça m’a interpellée parce que par cette assertion, j’ai pu reconstituer le puzzle de ce qui est pour moi la quintessence de la méthode de Jean François
    En effet s’il appuie très fort sur les connaissances fondamentales de la traction et du portage dans le respect du bien-être animal avec force calculs et tableaux, il amène chacun dans la pratique à un savoir être dans la relation avec l’âne avec qui on travaille. (un savoir qu’il porte en lui au plus profond de son âme ayant partagé 10 ans de travail de débardage avec ses chevaux) 
    Dans ses formations  peu importe le nombre de stagiaires chacun mène et pour cela il propose autant d’ânes que de stagiaires afin que chacun cherche et découvre ce qu’est le « contact » au menage avec l’animal ….et le contact , ce n’est pas que toucher l’animal c’est être dans la même énergie…que ce soit à 10 mètres de l’animal au cordeau au milieu du bruit (comme au salon de la traction animale de Montmorillon pour une démonstration) ou aux guides d’une voiture attelée…etc. et le nombre d’animaux proposés avec lesquels on s’est essayé dans toutes les configurations paire, tandem, à 3 à 4 …permet d’apprécier où chacun en est dans cet échange et avec quel animal il est le plus complice
    Point de recette ni d’académisme l’important est le ressenti. Le partage indéfectible entre l’homme et l’animal, tant décrit dans la culture des peuples et la littérature.               
     Pourtant pour celui qui décortique (et là je pense à un groupe venu de Bordeaux) la méthode est rigoureuse, elle s’appuie sur un référentiel précis et écrit (n‘oublions pas que Jean François a été proviseur de lycée agricole) qui décompose les acquis de chacun.
    J’ai donc enfin pu, grâce à ce témoignage mais à d’autres aussi poser clairement pourquoi dès mes premières heures d’enseignement de la traction animale en établissement agricole , j’avais fait appel à lui, alors encore aux Haras nationaux, il complétait l’approche socio-économique nécessaire à la validation des unités d’enseignement dont j’avais la charge, ce qui a suscité des vocations, confirmé des projets aujourd’hui installés.
    Ces formations sont ouvertes à tous, amateurs, professionnels ou futurs installés(pour eux des financements VIVEA ou autres sont possibles) au cours desquelles je note les appréciations et les attentes de chacun pour les inclure dans de nouveaux stages. .et donc une réflexion nouvelle à avoir sur la médiation asine….                                                       
     C’est ainsi que m’est venue l’idée de ce petit propos….
    Armelle

    Petit clin d’œil à tous ceux qui se reconnaitront, ils sont nombreux dans ma tête à avoir abondé ce petit mot

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire